Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Autres services / cultes / Les églises du Village / Noirmont - Eglise Saint-Pierre
Actions sur le document

Noirmont - Eglise Saint-Pierre

EGLISE SAINT-PIERRE

 

Abbé M. Hauben - Doyen

Histoire

 

La petite église Saint-Pierre de Noirmont est à distinguer de l'église Notre-Dame de Cortil. Les confusions peuvent exister du fait que le village s'appelle souvent Cortil-Noirmont.

Il existe une cloche dans ce clocher assez bas. C’est une Andreas Van Aerschodt datant de 1854. D’un aspect extrêmement soigné, elle a une belle valeur campanaire. Elle est montée dans un petit beffroi en bon état. La cloche quant à elle ne possède presque aucune dégradation : peu de vert de gris, peu de chiures de pigeons. Cet aspect de propreté, lié à une épigraphie d’une finesse remarquable, donne une très bonne impression. Cette cloche est assez grosse pour un petit édifice de la sorte. Elle est montée en rétrograde, avec un mouton cintré de huit ferrures, de taille conséquente. Le battant est probablement d’origine vu son usure élevée. Un volant en bois, en rond partiel, permet la mise en volée. Il ne fait presque aucun doute qu’il s’agit aussi du montage d’origine. C’est très joli. La cloche est encore lancée en volée les jours de messe, la volée est manuelle, la corde est disponible à l’entrée de l’église. Ces montages d’églises rurales commencent à devenir un peu rares, c’est une joie de pouvoir encore profiter d’installations préservées de la sorte.

Du côté de l’épigraphie et du décor, la description n’est pas simple, parce que cela fait notamment appel à de l’héraldique.

En cerveau, sur un remplage gothique relativement large, des feuilles de groseillier ou similaire. Les lancettes comportent des visages d’angelots qui sont tous nommés, mais l’écriture reste difficile à lire, notamment parce que c’est très petit. Il est possible que les visages ne soient pas des angelots, c’est un peu dur à déterminer.
En faussure, côté route, deux blasons.
- Un blason extrêmement soigné avec des fleurs de lys et une couronne. C'est le blason de la famille donatrice, originaire de Cortil-Noirmont.
- Un blason tout aussi soigné, comportant une étoile, trois trèfles et entourés de deux lions tête-bêche.
Pour ces deux blasons, le fond en croisillons relève d’une finesse extrême, qu’il est très rare de voir en décor campanaire.
En faussure, côté escalier, une grande figure de saint féminin, portant un enfant. A la base, le nom Saint Apotheus, bien que la fin du nom soit dure à lire. Cela ne correspond à aucun nom connu, ce qui peut sous-entendre une difficulté de lecture. Il est possible, voir infra, que ça soit une vierge à l'enfant et le terme Sts-Apôtres.
En faussure, côté mur, une figure invisible, placée contre les poutres en bois.
En faussure, côté opposé à la route, une grande figure très soigné d’un saint masculin. Il possède une tiare et une croix hiérophante. A cette date-là, ce serait le pape Grégoire XVI, mais la représentation donnée n’est pas concordante. Eventuellement, cela pourrait être la représentation de Saint-Pierre.

En bas de panse et jonction de pince, une dédicace en gothique, difficile à lire.

 

 

 

Noirmont - Eglise Saint-Pierre